Université de Lausanne

Projet : Echanges de connaissances sur la production et la consommation de nourriture

L’Université de Lausanne a présenté un projet global et touchant l’ensemble de ses très larges espaces verts à travers une initiative de l’association étudiante LA PEL’ (L’Association Permaculture Estudiantine Lausanne). En effet, les initiatives étudiantes d’aménagement agricole sur les terrains de l’école sont particulièrement encouragées par l’établissement : l’installation d’un potager collaboratif par LA PEL’ est l’occasion pour les étudiants d’expérimenter, avec la supervision de leur professeur, des techniques agricoles durables telles que la permaculture. De nombreux ateliers pédagogiques et pratiques sur le jardinage et la promotion du Slow Food sont également favorisés. L’ancrage du projet dans le monde académique et les ponts avec les cours sont encouragés, puisque le jardin sert de support à certains cours des professeurs. En outre, le personnel administratif est impliqué dans le projet aux côtés des étudiants. L’initiative étudiante correspond pleinement aux objectifs de l’établissement, puisque l’ensemble du parc est soumis à une gestion écologique : aucun produit chimique n’est utilisé pour son entretien, et les moutons sont préférés à la tondeuse pour la pelouse !

Atouts de la démarche

L’Université de Lausanne a mis en œuvre une démarche exemplaire et innovante sur un thème important souvent peu traité par les campus. L’implication des étudiants est réelle et à tous les niveaux. L’université encourage des pratiques de transmission d’étudiant à étudiant, afin d’assurer sur le long terme la pérénité des actions engagées en faveur de l’environnement sur le campus.

Parmi les qualités de ce projet appréciées par le jury

Choisi à l’unanimité par les membres du jury, ce projet va au-delà de la simple réduction des impacts négatifs pour déboucher sur une approche innovante (la permaculture) qui mêle différentes dimensions importantes du développement durable (le travail, l’humain, la santé, l’écologie…), avec une forte implication des parties prenantes internes et externes du campus.